Investissement dans les parkings : attention aux arnaques !

À la suite de nombreux signalements d'épargnants, l'Autorité des marchés financiers met en garde le public à propos d'escroqueries liées aux investissement dans les places de parking qui se multiplient.

Dans une alerte publiée mardi sur son site internet, L'Autorité des marchés financiers recommande aux investisseurs de ne pas donner suite aux sollicitations des personnes les incitant à investir dans les places de parking en général et celles de parking d’aéroports européens en particulier (Portugal, Espagne, Italie, Allemagne, etc.) sans avoir vérifié que ces personnes disposaient des garanties ou des autorisations nécessaires.

Selon de nombreux signalements d'épargnants, les opérateurs incriminés usurpent les noms d'acteurs financiers ou de groupes cotés en bourse du secteur de la construction.

Les placements proposés sont présentés comme hautement rentable et sans risque. Il n’y a en réalité aucune acquisition ni location de parkings derrière ces offres frauduleuses.

L'AMF renouvelle ses recommandations avant toute offre d’investissement non sollicitée :

  • se méfier des promesses de gains rapides sans contreparties, il n'y a pas de rendement élevé sans risque élevé ;
  • ne pas céder pas à l'urgence ou aux pressions de l'interlocuteur à l'origine de l'offre de placement et prendre le temps de la réflexion ;
  • se méfier des demandes de transfert d'argent vers des pays sans aucun rapport avec la société ni avec l'État de résidence de l'investisseur ;
  • ne pas prendre pour argent comptant les informations données par les sociétés que cela soit à l'oral ou à l'écrit, les usurpations sont fréquentes, nombreuses et faciles à réaliser ;
  • ne pas communiquer à des sites dont on ne peut pas attester la fiabilité de ses coordonnées personnelles (téléphone, mail, pièces d'identité, RIB, IBAN, justificatifs de domicile…) ;
  • rester vigilant quant aux publicités diffusées sur internet et particulièrement sur les réseaux sociaux, ce sont les terrains de prédilection des escrocs pour hameçonner leurs futures victimes ;
  • si la société qui contacte l'épargnant n'a pas fait l'objet d'une mise en garde de la part de l'AMF, cela ne signifie pas pour autant que celle-ci est autorisée à fournir des services financiers.

© Copyright Editions Francis Lefebvre

Demande de contact