Les allocations versées en 2020 aux salariés au titre du télétravail sont exonérées d’impôt sur le revenu

Les sommes versées en 2020 par les employeurs au titre des frais de télétravail seront exonérées d’impôt sur le revenu. Lorsqu’il s’agit d’indemnités forfaitaires, l’exonération sera limitée à 550 € par an au maximum.

Le ministère de l’économie a annoncé que les allocations versées en 2020 par l’employeur et destinées à couvrir les frais de télétravail exposés par les salariés seront exonérées d’impôt sur le revenu, qu’elles prennent la forme de remboursements des dépenses réellement engagées ou d’indemnités forfaitaires. En pratique, le contribuable n’aura aucun report à faire sur sa déclaration de revenus, le salaire imposable dont le montant est prérempli sera normalement diminué des allocations exonérées. S’agissant d’allocations forfaitaires, la limite d’exonération est fixée à 2,50 € par jour de télétravail et à 550 € pour l’année.

La tolérance s’applique uniquement aux frais professionnels engagés au titre du télétravail à domicile, à l’exclusion des frais courants généralement nécessités par l’exercice de la profession (déplacement domicile-lieu de travail, frais de restauration, etc.). Les salariés qui opteront pour la déduction des frais professionnels pour leur montant réel et justifié pourront déduire ces frais à hauteur des montants indiqués par Bercy. Ils auront néanmoins la possibilité de les déduire pour leur montant exact si cela leur est plus favorable.

© Copyright Editions Francis Lefebvre

Dossiers du mois

Afficher tous les contenus Afficher tous les contenus

Demande de contact