Recommandations d’investissement sur les réseaux sociaux : la vigilance s’impose

Les personnes qui diffusent des recommandations d’investissement auprès d’un large public, notamment sur les réseaux sociaux, doivent les présenter de manière objective et transparente et doivent divulguer leur identité. Les investisseurs sont appelés à s’interroger sur la crédibilité des opinions partagées en ligne et à fonder leur décision d’investissement sur des informations fiables.

Face à la recrudescence des recommandations d’investissement ou des recommandations de sites de trading par des influenceurs sur les réseaux sociaux, les autorités européenne et française des marchés financiers (ESMA et AMF) appellent à la vigilance. Partager son opinion devant un large public sur le prix actuel ou futur, par exemple, d’une action cotée dans l’Union européenne constitue, en effet, une recommandation d’investissement en droit européen. L’information délivrée doit par conséquent respecter des règles précises, en particulier celles de révéler son identité, ses sources, et ses éventuels conflits d’intérêts afin de permettre aux investisseurs d’évaluer la crédibilité et le degré d’objectivité de la recommandation. De manière générale, l’AMF encourage les investisseurs à s’informer avant de prendre une décision d’investissement, auprès de sources fiables, et conseille en particulier aux investisseurs novices de se construire progressivement une culture boursière et de se méfier des promesses irréalistes de gains rapides, sans effort et sans risque.

En février dernier, l’ESMA avait déjà alerté les investisseurs particuliers au sujet « des risques présentés par les décisions de trading prises uniquement sur la base d’échanges de vues, de recommandations informelles et de partages d’intentions de trading à travers les réseaux sociaux ou des plateformes en ligne non régulées ».

AMF, communiqué du 28-10-2021

© Lefebvre Dalloz

Dossiers du mois

Afficher tous les contenus Afficher tous les contenus

Demande de contact